Samedi 22 Septembre 2018

Mis à jour le Sam. 22 Sep. 2018 à 09:37

Retour W.Q. Judge Articles W.Q. Judge Élémentaux et karma

Élémentaux et karma

  • PDF
AddThis Social Bookmark Button

L'Étudiant — Puis-je encore vous demander si les élémentaux sont des êtres ?
Le Sage — II est difficile de vous donner un aperçu de la constitution des élémentaux ; rigoureusement parlant ce ne sont pas des êtres puisque l'on a employé le terme élémentaux pour désigner une catégorie d'entre eux qui n'ont pas d'existence comparable à celle des mortels. Il serait préférable d'adopter les termes usités dans les livres indiens, tels que Gandharvas, Bhuts, Pisachas, Devas, etc. Beaucoup de choses connues à leur sujet ne peuvent être décrites dans le langage ordinaire.
L'Étudiant — Voulez-vous parler de leur capacité d'agir dans la quatrième dimension de l'espace ?
Le Sage — Oui, dans une certaine mesure. Par exemple, faire de multiples nœuds dans une corde tenue aux deux bouts — expérience courante dans les séances spirites. Cette opération est réalisable pour celui qui connaît plus de trois dimensions dans l'espace. Aucune personne soumise aux trois dimensions ne peut la réussir ; dans le sens que vous donnez au mot « matière » il vous est impossible de comprendre comment de tels nœuds peuvent être faits ou comment un anneau solide peut passer à travers la matière d'un autre anneau solide. Ce sont les élémentaux qui réalisent ces opérations.
L'Étudiant — Ces élémentaux appartiennent-ils tous à une seule catégorie ?
Le Sage — Non. Il y a des classes particulières à chaque plan et chaque division de plan dans la nature. Beaucoup d'entre elles ne peuvent jamais être perçues par les hommes. Celles qui appartiennent à un plan ne peuvent agir sur un autre. Rappelez-vous, pour mémoire, que ces « plans » dont il est question s'interpénètrent.
L'Étudiant — Dois-je comprendre qu'un clairvoyant ou un clairaudient a affaire, ou est influencé, par une classe spéciale ou plusieurs classes d'élémentaux ?
Le Sage — Oui. Un clairvoyant ne peut avoir que les visions appartenant en propre aux plans que son développement lui permet d'atteindre. Les élémentaux de ces plans ne lui montrent que les images appartenant a leurs seuls plans. D'autres éléments de l'idée ou de l'image peuvent être recélés dans des plans non encore accessibles au voyant. C'est pour cette raison que peu de clairvoyants connaissent la vérité dans son ensemble.
L'Étudiant — Y a-t-il quelque rapport entre le karma d'un homme et les élémentaux ?
Le Sage — Oui, il existe un rapport très important entre les deux. Le monde élémental est devenu un puissant facteur dans le karma de la race humaine.
Comme il est inconscient, automatique et sensible comme une pellicule photographique, il épouse exactement le caractère de la famille humaine. Nous pouvons postuler que, dans les tout premiers âges, alors que l'homme n'avait pas encore commencé à engendrer du mauvais karma, le monde élémental était bienveillant à son égard parce qu'il n'en avait pas encore reçu d'impressions hostiles. Mais dès que l'homme a commencé à devenir ignorant, malveillant envers lui-même et le reste de la création, le monde élémental a commencé également à se comporter comme l'humanité et à la payer de retour, pour ainsi dire, comme prix de ses actes ; de même lorsque vous harcelez un âne il se rebiffe ; de même lorsqu'on insulte ou qu'on s'irrite contre un être humain, il est enclin à répliquer de la même façon. Ainsi le monde élémental étant une force inconsciente se retourne et réagit contre l'humanité exactement comme l'humanité agit envers lui, que les actes de l'homme soient accomplis avec la connaissance ou non. Actuellement le monde élémental est donc arrivé à acquérir le caractère et l'activité qui résultent des actes, des pensées et des désirs de l'humanité depuis les tout premiers âges. Étant inconscient et n'agissant que selon les lois naturelles qui le gouvernent, le monde élémental est un facteur puissant dans l'action du Karma. Et tant que l'humanité n'entretiendra pas des sentiments de fraternité et d'amour envers toute la création, il manquera aux élémentaux l'impulsion nécessaire pour agir à notre profit Mais dès que les hommes commenceront à entretenir des sentiments de fraternité et d'amour, partout dans le monde, pour l'ensemble de la création, les élémentaux commenceront à adopter cette nouvelle condition.
L'Étudiant — Comment expliquer la production des phénomènes par les Adeptes ?
Le Sage — La production des phénomènes n'est pas possible sans l'aide des élémentaux et leur perturbation. Chaque phénomène entraîne une grande dépense de forces et une perturbation également dans le monde élémental, perturbation qui se situe au-delà de la limite naturelle de la vie humaine ordinaire. Dès que le phénomène est accompli, la perturbation provoquée commence à nécessiter une activité compensatrice. Il y a alors un mouvement de grande excitation des élémentaux qui se précipitent dans diverses directions. Ils ne peuvent pas affecter ceux qui sont protégés. Mais ils sont capables, ou plutôt il leur est possible, d'entrer dans la sphère de personnes non protégées et en particulier dans la sphère des personnes adonnées à l'étude de l'occultisme. Ils deviennent alors des facteurs de concentration de leur karma provoquant souvent des troubles, des désastres et bien d'autres difficultés qui autrement se seraient produits sur une plus longue période de temps et auraient été considérées comme les vicissitudes ordinaires de la vie. C'est ce qui explique qu'un Adepte ne produira aucun phénomène à moins qu'il n'en voit le désir exprimé dans le mental d'un autre Adepte d'un rang supérieur ou inférieur ou dans le mental d'un étudiant. Dans ce cas une relation sympathique s'établit entre eux ainsi que l'acceptation des conséquences qui en découleront. C'est aussi ce qui nous aide à comprendre pourquoi certaines personnes capables de produire des phénomènes éprouvent une répugnance singulière à le faire dans des circonstances où nous pensons que leur production serait utile. Nous comprenons également pourquoi on ne les produit jamais pour atteindre des buts égoïstes que le commun des mortels trouve parfois licites, comme de se procurer de l'argent, de déplacer des objets, d'influencer le mental d'autrui, etc.
L'Étudiant — Veuillez accepter mes remerciements pour votre enseignement.
Le Sage — Puissiez-vous atteindre le sommet de l'illumination.

W.Q. Judge
Article publié en anglais en juin 1888, dans la revue The Path.
Cahier Théosophique n°77.