Mercredi 18 Septembre 2019

Mis à jour le Mer. 18 Sep. 2019 à 18:27

Retour Pensée du Moment

Pensée du moment

L'étude de l'Éthique

AddThis Social Bookmark Button

V49 1

 

« Cherchez à acquérir la Connaissance, mais cherchez surtout à comprendre. Mais ce pouvoir de compréhension et d’interprétation doit être alimenté. Comment ? Par l’étude de l’Éthique. La Bhagavad Gita en montre le chemin. » – The Path, 1891.

 

 

 

Ma vie comme un pèlerinage (Voltaire)

AddThis Social Bookmark Button

« Voltaire, à la fin de sa vie, parla comme un pythagoricien en disant : « j’ai parcouru toute ma vie comme un pèlerinage … à chercher la pierre philosophale, appelée Vérité. J’ai consulté tous les sages de l’Antiquité, Épicure, Augustin, Platon et Malebranche, et je suis toujours ignorant … Tout ce que j’ai compris en comparant et combinant les enseignements de Platon, Pythagore, et de l’Orient, c’est qu’il « n’y a pas de Hasard, et que le Monde est organisé d’après des lois mathématiques » - Isis dévoilée (vol. II, p. 268, de l’éd. anglaise.)

Les quatre anneaux de la chaîne d'or

AddThis Social Bookmark Button

V47 accueil0« Permettez-moi de vous rappeler brièvement quels sont ces principes fondamentaux de la Théosophie : l'unité et la causalité universelles, la solidarité humaine, la loi de karma, la réincarnation. Ce sont là les quatre anneaux de la chaîne d'or qui devrait unir l'humanité en une seule famille, en une seule Fraternité universelle. » – La Clef de la Théosophie.

Fuis l'ignorance

AddThis Social Bookmark Button

V46 Accueil 0

« Fuis l'ignorance et fuis également l'illusion. Détourne ta face des tromperies du monde ; méfie-toi de tes sens, ils sont faux. Mais, à l'intérieur de ton corps, tabernacle de tes sensations, cherche dans l'Impersonnel l'« Homme Éternel », et l'ayant trouvé regarde en dedans : tu es Bouddha » - H.P. Blavatsky, La Voix du Silence, pp. 42-3.

 

 

L'individualité collective

AddThis Social Bookmark Button

L'individualité collective

v45 photo1« Avant de pouvoir t'approcher de la toute première porte, tu dois apprendre à séparer ton corps de ton mental, à dissiper l'ombre et à vivre dans l'éternel. Pour cela, tu dois vivre et respirer en tout, comme tout ce que tu perçois respire en toi ; tu dois te sentir présent en toutes choses et sentir toutes les choses dans le SOI. […] Les disciples peuvent être comparés aux cordes de la Vina qui résonne au chant de l'âme, le genre humain à sa table d'harmonie et la main qui en joue au souffle mélodieux de la GRANDE ÂME DU MONDE. La corde qui, au toucher du Maître, ne répond pas en harmonie suave avec toutes les autres, se brise ; elle est rejetée. Ainsi en est-il pour le mental collectif des Lanou-shrâvaka [disciples]. Ils doivent s'accorder avec le mental de l'Upâdhyâya [Maître spirituel] - en union avec la Sur-Âme - ou rompre leur lien et se retirer. » - H.P. Blavatsky, extraits de La Voix du Silence.
« En toi est la lumière du monde — la seule lumière qui puisse être répandue sur le Sentier. Si tu es incapable de la percevoir en toi, il est inutile de la chercher ailleurs. […] Aspire ardemment aux possessions que seule peut détenir l'âme pure, avant d'être en mesure d'accumuler des richesses pour cet esprit collectif de vie qui est ton seul soi véritable. La paix que tu désireras est cette paix sacrée que rien ne peut troubler, et dans laquelle l'âme croît comme croît la fleur sainte sur les lagunes silencieuses. Et le pouvoir que convoitera le disciple est celui qui le fera paraître comme rien aux yeux des hommes. » — La Lumière sur le Sentier (extraits des règles 12 à 16 di Livre I).
« Ne résistez donc pas aux circonstances de la vie, ne vous révoltez pas contre elles, pas plus que les plantes ne se révoltent contre la pluie et le vent. Alors, d'un seul coup, à votre étonnement, vous trouverez que vous avez du temps et de la force en excès à employer dans la grande bataille que tout homme doit inévitablement livrer — celle qui se déroule en lui-même, celle qui conduit à sa propre conquête. […] Dans son sanctuaire le plus intime, dans le temple réel, l'homme a découvert l'essence subtile de la Nature elle-même. Il ne peut plus y avoir entre elle et lui aucune différence, ni aucune demi-mesure. » — Par les Portes d’Or (extraits de pages 87/8, 94/5)

top-iconRetour en Hauttop-icon

Axiomes Théosophiques

AddThis Social Bookmark Button

« Tout ce qui quitte l’état Laya (l’état primordial latent et homogène) devient vie consciente active. La conscience individuelle émane de la conscience Absolue qui est le MOUVEMENT éternel, et y retourne. » - (Axiome Ésotérique.)
« Tout ce qui pense, comprend, veut, agit, est céleste et divin, et doit pour ce motif même, être nécessairement éternel ». Cicéron.
« Un Esprit d'innovation est généralement le résultat d'un caractère égoïste et d'un point de vue étroit. Ceux qui ne se retournent jamais vers leurs ancêtres, ne s'occuperont pas de la postérité. – Citation d’H.P. Blavatsky, article « La civilisation : la mort de l’art et de la beauté » (Cahier Théosophique n°74).
« Le “Phare” de la Vérité, c'est la Nature sans le voile de l'illusion des sens. Il ne peut être atteint avant que l'adepte ne soit devenu maître absolu de son moi personnel, capable de contrôler tous ses sens physiques et psychiques, à l'aide de son « septième sens », grâce auquel il est doué ainsi de la vraie sagesse des dieux – Theo-Sophia » - H.P. Blavatsky, article « Le Phare de l’Inconnu » (Cahier Théosophique n°25).

Les idées innées

AddThis Social Bookmark Button

v43 1« Le Phèdre de Platon expose tout ce que l'homme fut une fois et ce qu'il peut encore devenir. "Avant que l'esprit de l'homme soit tombé dans la sensualité et qu'il se soit incorporé en elle par la perte de ses ailes, il vivait parmi les dieux dans le monde aérien [spirituel] où tout est vrai et pur." Dans le Timée il dit que "il fut un temps où l'humanité ne se reproduisait pas, mais où elle vivait comme des esprits purs". Dans le monde à venir, dit Jésus, "ils ne se marient ni ne sont donnés en mariage", mais, "ils vivent comme les Anges de Dieu dans le Ciel". (Isis Dévoilée, ed. Adyar, II, 385/6 – Isis Unveiled, II, p. 354)
« Dis-lui, ô aspirant, que la véritable dévotion pourra lui ramener la connaissance, cette connaissance qui fut sienne dans les incarnations passées. La vue-deva et l'ouïe-deva ne sont pas obtenues en une seule et brève naissance. » (H.P. Blavatsky, La Voix du Silence, p. 55).
« Celui qui est parfaitement consacré verre, dans le cours des temps, la connaissance spirituelle, jaillir spontanément en lui. » (La Bhagavad-Gîtâ, ch. IV, v. 38). 

Le côté occulte de la nature

AddThis Social Bookmark Button

V42 1Madame Blavatsky précise, dans La Doctrine Secrète, que le but de son ouvrage est « de montrer que la Nature n’est pas “une conjonction fortuite d’atomes”, et de donner à l’homme sa place légitime dans l’organisation de l’Univers ; de sauvegarder de la dégradation les vérités archaïques qui forment la base de toutes les religions ; de révéler, dans une certaine mesure, l’unité fondamentale dont elles sont toutes issues ; enfin, de montrer que le côté occulte de la Nature n’a jamais été abordé par la Science de la civilisation moderne. » – The Secret Doctrine, Préface, Édition originale anglaise.

« Si tu aimes la nature, tu aimes les hommes. Si tu hais l’homme, tu hais la nature, car les deux sont inséparables. » – Aphorisme Mongol.

L'Âge actuel

AddThis Social Bookmark Button

V41 NZ1« Dans le kali yuga [l’âge sombre actuel], nous sommes hypnotisés par l'effet de l'immense masse d'images contenues dans la lumière astrale, formée de tous les actes, pensées, etc., de nos ancêtres dont la vie a tendu vers le côté matériel. Ces images influencent, par suggestion, l'homme intérieur qui en a conscience. Dans un âge plus lumineux, l'influence de ces images tendrait vers la Vérité. L'effet de la lumière astrale, telle qu'elle a été modelée et peinte par nous, subsistera tant que nous continuerons à y imprimer de telles images ; c'est de cette manière qu'elle devient notre juge et notre bourreau. Chaque loi universelle contient ainsi en elle-même les moyens de sa propre réalisation, et de la punition qui suit sa violation : elle ne requiert aucune autre autorité pour la promulguer ou appliquer ses décrets. » – W.Q. Judge, extrait des Échos de l’Orient, pp. 168. (lecture du livre sur la vidéo)

Symbolisme des chiffres

AddThis Social Bookmark Button

l40 v01« Pour se servir d'une métaphore, [comparée à] la lumière blanche du spectre solaire, chaque religion n’est seulement que l'une des sept couleurs prismatiques. Chaque rayon de couleur, méconnaissant tous les autres et les déclarant faux avec mépris, prétend non seulement à la suprématie mais affirme être cette lumière blanche elle-même, en condamnant même ses propres nuances de teinte, du clair au foncé, comme autant d'hérésies. Cependant, de même que le soleil de la vérité se lève toujours plus haut au-dessus de l'horizon de la perception des hommes, et que chaque rayon de couleur s'estompe peu à peu jusqu'à ce qu'il soit complètement réabsorbé à son tour, l'humanité finira bien par ne plus être affligée par des polarisations artificielles, pour se trouver alors baignée dans la pure lumière solaire incolore de la vérité éternelle. Et ce sera la vraie Theosophia. » – H.P. Blavatsky, La Clef de la Théosophie, p. 73.

« Il est dit que chaque être a une valeur mathématique distincte qui s'exprime par un nombre. Celui-ci est le composé ou la résultante d'un nombre infini de valeurs plus petites. Quand on le connaît, on peut produire des effets extraordinaires non seulement dans le mental, mais aussi dans les sentiments, et ce nombre peut être découvert par certains calculs plus profonds encore que ceux de nos mathématiques supérieures. » – W.Q. Judge, article « Qu’est-ce que l’occultisme ? » – Cahier Théosophique n°7.