Dimanche 20 Janvier 2019

Mis à jour le Dim. 20 Jan. 2019 à 18:38

Retour La Chronique La réalisation plus vraie du SOI

La réalisation plus vraie du SOI

AddThis Social Bookmark Button

La réalisation plus vraie du SOI

v45 photo10L'Esprit humain est le Soi supérieur, le Dieu intérieur, qui ne peut être influencé par aucun homme.
« Dans la Trinité supérieure, le Dieu réside au-dessus de chacun de nous ; ce Dieu est Atma, et peut être appelé le Soi supérieur. Ensuite vient la partie spirituelle de l'âme, appelée Buddhi [Âme spirituelle], et si Buddhi est complètement uni à Manas [Mental] cette union peut être appelée l'Ego divin. » – W.Q. Judge, L’Océan de Théosophie.
« Ce n'est pas une instruction poussée qui est requise mais seulement la consécration au bien de l'humanité, la foi dans les Maîtres, et dans le Soi Supérieur, une compréhension des vérités fondamentales de la Théosophie et un peu, seulement un peu d'effort sincère pour présenter ces vérités fondamentales à une population qui en a désespérément besoin. Cet effort devrait être poursuivi sans cesse. […] Il est difficile de méditer sur le Soi Supérieur. Aussi, cherchez le pont : les Maîtres : « Cherche la vérité par une puissante recherche, par une attitude de service et de questionnement, et Ceux qui connaissent la Vérité te la communiqueront. » [Bhagavad-Gîtâ, ch. IV, 34-35 […] Vous avez appris, jusqu'à un certain point, le pouvoir de la concentration et la plus grande aide vous viendra maintenant de la concentration sur le Soi Supérieur, et de votre aspiration vers le Soi Supérieur. » – W.Q. Judge, extraits Les Lettres qui m’ont aidé.
« L'Ego Spirituel et pensant, est [ce qui se réincarne et est] le principe permanent dans l'homme, ou ce qui est le siège de Manas. Ce n'est pas Âtma — ni même Âtma-Buddhi, envisagé comme la Monade dans sa dualité — qui est l'homme individuel ou divin, mais Manas ; car Âtman est le TOUT Universel et ne devient le SOI SUPÉRIEUR de l'homme qu'en conjonction avec Buddhi, son véhicule, qui L'unit à l'individualité (ou l'homme divin). C'est en effet le Buddhi-Manas qui est appelé le corps causal (les 5e et 6e principes unis) et qui est la Conscience, qui relie l'homme individuel à chaque personnalité qu'il habite sur terre. Ainsi, en prenant l'Âme comme un terme générique, il existe dans l'homme trois aspects de l'Âme : l'Âme terrestre ou animale, l'Âme Humaine, et l'Âme Spirituelle ; elles ne sont à proprement parler qu'une seule Âme sous ses trois aspects. » – H.P. Blavatsky, extrait de La Clef de la Théosophie.

La Soi-connaissance
v45 photo11« Pour obtenir la soi-connaissance il est d'abord nécessaire de devenir profondément conscient de son ignorance, de sentir dans chaque fibre de son cœur qu'on est constamment trompé par soi-même. La seconde condition requise est la conviction encore plus profonde qu'une telle connaissance — intuitive et sûre — peut être obtenue par l'effort. La troisième et la plus importante est une détermination indomptable d'obtenir cette connaissance et de la regarder sans crainte.
« La soi-connaissance dont il est question ici peut s'atteindre par ce que l'on appelle couramment « analyse de soi ». On n'y parvient pas par le raisonnement, ni par un processus cérébral quelconque, car c'est l'éveil à la conscience de la nature Divine de l'homme. Obtenir cette connaissance est une réalisation plus grande que de commander aux éléments ou de connaître l'avenir. » – H.P. Blavatsky, « La Soi-connaissance ».
« L’évolution de la forme extérieure, ou du corps autour de l’astral, est produite par les forces terrestres, comme c’est le cas pour les règnes inférieurs ; mais l’évolution de l’HOMME intérieur ou réel, est purement spirituelle. Ce n’est plus maintenant un passage de la Monade impersonnelle à travers de nombreuses formes variées de matières…comme dans le cas de l’évolution extérieure, mais un voyage de l’« âme-pèlerin » à travers divers états non seulement de matière mais de Soi-Conscience et de soi-perception, ou de perception hors de l’aperception. » – H.P. Blavatsky, The Secret Doctrine (Vol. I, p. 175, éd. originale anglaise).

La Source de la Conscience
v45 photo12« Questions : Quelle est la source de la Conscience ? De quel plan provient-elle ? Pourquoi le sauvage se complaît-il en actes cruels envers son ennemi ? Et l’homme dit éclairé, en pratiques raffinées que ceux qui sont réellement éclairés savent être pernicieuses ? En d’autres termes, la Conscience est-elle une question d’éducation ?
« Réponse : La conscience paraît être une faculté qu’on peut étouffer ou activer. À mon avis, sa source réside dans le Soi Supérieur, et comme elle descend de plan en plan, elle perd de sa force ou conserve son énergie selon la vie et l’éducation de l’être sur terre. […] Je ne veux pas dire par là que la conscience est une question d’éducation, mais que son pouvoir d’expression est limité par note éducation ; par conséquent, si nous avons une religion fanatique ou un système non-philosophique, nous risquons d’empêcher notre conscience de se manifester à nous. Et dans les cas où les hommes font le mal selon ce qu’ils appellent leur conscience il doit être exact, qu’ils ont si fortement faussé leur intuition qu’ils ne comprennent plus la voix du moniteur 

top-iconRetour en Hauttop-icon