Jeudi 21 Mars 2019

Mis à jour le Jeu. 21 Mar. 2019 à 21:09

Retour La Chronique

La Chronique

Expériences de mort imminentes (EMI) - Near Death Experiences (NDE)

AddThis Social Bookmark Button

Que se passe-t-il, en fait, au moment même de notre décès ? Le mystère de la mort est lié étroitement au mystère de la constitution intime de l'être humain – lequel n'est pas que son corps physique, ni le personnage psychique que nous connaissons, riche d'une multitude de pensées, sensations, désirs, projets, aspirations, mémoires, etc. Cette « personnalité terrestre », souvent pleine du sens d'un ego, plus ou moins dominant, ne serait pas consciente, ni pénétrée par un idéal éthique – encore moins capable d'un amour authentique, ou d'un génie universel – si elle n'était pas soutenue, pénétrée dans son intimité, par un Soi profond, souvent appelé « Ego Supérieur », ou « Ego divin », dans la littérature théosophique (qui ne manque pas d'autres termes comme « Soi - Ego », « individualité permanente », etc.). C'est cet Ego qui est précisément évoqué dans le passage précédent de La Clef de la Théosophie.
Pour Mme Blavatsky c'est « l'alter ego supérieur permanent », qui confère l'immortalité au pèlerin que nous concevons comme « l'âme humaine ». En réalité, cette Présence, toujours consciente en nous-mêmes, est l'entité, divine par essence, qui a éveillé l'âme à la conscience réfléchie, au libre arbitre, et à l'Amour véritable, au tout début de l'évolution du règne humain sur terre. Depuis des millions d'années, cet « Éveilleur » est à son poste, soucieux d'accompagner, inspirer et guider l'âme qu'il soutient.
De nombreux auteurs, anciens et modernes, ont témoigné des expériences de conscience vécues au seuil de la mort par les « rescapés de la mort ». Pour nos lecteurs nous pouvons suggérer les lectures suivantes : Plutarque : Sur la punition divine (§ 22), passage sur la vision de Thespésios ; Platon : le mythe d'Er dans La République ; Raymond Moody : La vie après la vie ; E .S. Mercier et M. Vivian : Le voyage interdit ; E. Kubler Ross : Les derniers instants de la vie ; Kenneth Ring : Sur la frontière de la vie.

Pour comprendre karma

AddThis Social Bookmark Button

Eléments d'application

« Ainsi parle la Grande Loi : « Afin de devenir le CONNAISSEUR du TOUT-SOI (Note 1), tu dois d'abord du SOI être le connaisseur. » Pour atteindre la connaissance de ce SOI, tu dois abandonner le Soi au Non-Soi, l'Être au Non-Être : alors tu pourras reposer entre les ailes du GRAND OISEAU.
« En vérité, doux est le repos entre les ailes de ce qui ne naît ni ne meurt mais qui est l'AUM (Note 2) à travers l'éternité des âges (Note 3).
« Monte l'Oiseau de la Vie, si tu veux la connaissance. Abandonne ta vie, si tu veux vivre. »

La Voix du Silence – Traité I – pp. 19-20.

La « parabole » de l'Aigle

Il était une fois un fermier qui découvrit un très jeune aigle dans la forêt. Il le ramène chez lui et le place dans la basse-cour où il mange bientôt le grain des poulets et se comporte comme eux.

Lire la suite...

Conseils de non-violence

AddThis Social Bookmark Button

La violence est manifestement le problème et non la solution. La non-violence est résolument du côté de la vie et des êtres ; elle et une force en action, créatrice et généreuse et non une attitude passive.

Elle fait appel au stoïcisme, à la patience avec respect, sans jugement ni orgueil. Elle est aussi dialogue, concertation, diplomatie, responsabilité.

S'il faut finalement de la fermeté pour désarmer celui qui persévère dans la violence, elle sera appliquée sans excès, sans haine ni colère en proposant toujours un calme dialogue d'égal à égal.

Mon frère, même violent, reste mon frère et n'est-ce pas bien souvent notre manque de fraternité qui l'a rendu violent ?

Quoi qu'il en soit l'affaire n'est pas juridique, elle est du domaine de notre humanité et de notre bienveillance naturelle.

Le symbolisme de l'Arbre de Vie et l'Homme

AddThis Social Bookmark Button

Arbre du bien et du mal : éveil du Manas (♦) (Mental)

« Outre la matière qui sera nécessaire pour sa future forme humaine, la Monade (♦) a besoin a) d'un modèle spirituel, ou prototype, sur lequel cette matière pourra se modeler ; et b) d'une conscience intelligente pour guider son évolution et son progrès, ce dont ni la Monade homogène ni la matière non-sensible mais vivante ne sont pourvus. L'Adam de poussière requiert qu'on lui insuffle l'Âme de Vie, qui sont les deux principes médians : la vie sensible de l'animal irrationnel et l'Âme (♦) Humaine, car la première est irrationnelle sans la dernière. C'est seulement lorsque, de l'état d'homme potentiellement androgyne, il fut séparé en male et femelle, qu'il fut doté de cette Âme individuelle, consciente et rationnelle (Manas ), « le principe, ou l'intelligence des Élohim ». Pour la recevoir, il dut manger du fruit de la Connaissance de l'Arbre du Bien et du Mal. »

La Doctrine Secrète (The Secret Doctrine, I, p. 247)

Arbre de la Connaissance

Lire la suite...

Une période charnière de l'histoire du Mouvement Théosophique

AddThis Social Bookmark Button

Quelques années après la mort d'H.P. Blavatsky, en 1891 et de W.Q. Judge en 1896, il est devenu nécessaire de recentrer le mouvement sur les idéaux et sur le pur Message d'origine. C'est ainsi que dans la première décade du XXe siècle, Robert Crosbie invitait les théosophes à s'unir et rester fidèles aux Grand Fondateurs du Mouvement Théosophique. Voici quelques uns de ses conseils (extraits des articles « Dans les débuts » et « À tous les Théosophes d'esprit impartial ») :

Lire la suite...

La réincarnation - Une doctrine essentielle pour l'homme moderne

AddThis Social Bookmark Button

La doctrine de la réincarnation n'a pas son égale au monde. Nul n'est amoindri par cette doctrine qui donne à chacun sa grandeur essentielle, sa dignité et l'éclaire sur son destin spirituel.
C'est la croyance innée en l'immortalité de l'âme (toute âme est éternelle dans sa racine profonde).

Lire la suite...