Dimanche 24 Septembre 2017

Mis à jour le Dim. 24 Sep. 2017 à 09:43

Retour Pensée du Moment Pensées sur la nature

Pensées sur la nature

AddThis Social Bookmark Button

 

V37 p5

« Cherche cette sagesse en servant, par une puissante recherche, au moyen de questions et de l'humilité ; les sages qui voient la vérité te la communiqueront et, la connaissant, jamais, tu ne retomberas dans l'erreur. Par cette connaissance tu verras toutes choses et toutes créatures en toi-même d'abord et ensuite en moi [Krishna] » « Celui qui est ainsi consacré et sans péché obtient sans difficulté la félicité la plus haute : l'union avec l'Esprit Suprême. L'homme qui est pénétré de cette consécration et qui voit l'unité de toutes les choses perçoit l'Âme Suprême dans tout et tout dans l'Âme Suprême. Celui qui me voit en toutes choses et voit toutes choses en moi ne se détache pas de moi et je ne l'abandonne point. » – Bhagavad-Gîtâ, ch. IV, v. 35-36, Ch. VI, v. 28-30.
« L’humanité est l’enfant d’une Destinée cyclique, et aucune de ses Unités ne peut échapper à sa mission inconsciente, ou se débarrasser du fardeau de son travail de coopération avec la nature » – H.P. Blavatsky, The Secret Doctrine, II, p. 446.
« L'évolution, pour élaborer les futures humanités, commence son travail dans les degrés inférieurs de l'être. Aussi, en tuant un animal supérieur, ou même un insecte, nous arrêtons le progrès d'une entité en marche vers son but final dans la nature ― L'HOMME. Et à cela, l'étudiant de la philosophie occulte peut dire « Amen », et ajouter que non seulement cet acte retarde l'évolution de cette entité mais il arrête aussi celle de la race humaine. » – H.P. Blavatsky, « Les animaux ont-ils une âme ? » (Cahier Théosophique N°170, p. 9).
« Le Sage suit et copie servilement le travail de la nature » - W.Q. Judge.