Vendredi 18 Août 2017

Mis à jour le Ven. 18 Août 2017 à 09:43

Retour Pensée du Moment

Pensée du moment

La mort

AddThis Social Bookmark Button

« La mort est un nouveau soleil » - Elizabeth Kübler-Ross
« La mort est certaine pour toutes les choses qui sont nées, et la renaissance est certaine pour tous les mortels ; par conséquent, il ne te sied guère de te lamenter sur l'inévitable. » - Bhagavad-Gîtâ, II, v. 27.

L'union de l'âme avec la Voix du Silence

AddThis Social Bookmark Button

« Avant que l'Âme puisse comprendre et soit à même de se souvenir, elle doit être unie au Parleur Silencieux, comme la forme sur laquelle la glaise est modelée est d'abord unie au mental du potier. Car alors l'Âme entendra et se souviendra. Et alors, à l'oreille intérieure, parlera

LA VOIX DU SILENCE.

Changer d'optique

AddThis Social Bookmark Button

Pour vivre la spiritualité, il faut radicalement changer d’optique, et considérer la Nature et toute l’Humanité comme plus importants que nous-même, car l’esprit, dans la nature et dans l’homme transcende infiniment ses enveloppes matérielle et personnelle.

Le seul dieu que nous puissions connaître réside à l’intérieur du cœur humain ; d’où la maxime de l’Oracle de Delphes, « Homme, connais-toi toi-même », et on peut rajouter « tu connaîtras l’Univers et les Dieux ».
Le matin, au début d’une journée, ainsi que le soir au coucher, il est conseillé de réserver un moment pour penser à un idéal ou un verset d’un livre dévotionnel, de façon à donner une note tonique de spiritualité pour la journée ou pour la nuit. Cela maintien une orientation élevée, aidée par la volonté sous-jacente, quelle que soit l’issue des évènements.

Dans son ouvrage Le monde est un sanctuaire, Henyk Skolimowski, écrit :

« L’un des principes de la pensée écologique veut que le monde soit un sanctuaire et que nous le traitions comme tel. Dès lors, il nous faut porter un regard radicalement différent sur l’univers et la place que nous y occupons. Si nous habitons un sanctuaire nous devons le traiter avec soin et respect. Nous devons être les gardiens et les bergers de la Terre et nous en devenons, tout naturellement les régisseurs. […]
« L’Univers poursuit un voyage chargé de sens, voyage dont nous sommes partie intégrante. La nouvelle astrophysique, la nouvelle physique, et le principe anthropique l’attestent. Nous vivons dans un univers intelligent, qui se régénère tout seul.
« Êtres cosmiques, nous partageons avec l’univers dans son intégralité la dimension transcendantale et le besoin de nous auto-réaliser. Ce sont là les bases de toute spiritualité véritable.
« Un voyage merveilleux nous attend, un voyage au cours duquel nous cherchons à donner vie au sens cosmique dont nous sommes porteurs, à aider l’univers et toutes ses créatures à progresser dans la réalisation d’eux-mêmes et à hâter la guérison de la Terre pour la voir fleurir à nouveau. »

H.P. Blavatsky

AddThis Social Bookmark Button

« Suivez le Sentier que j’indique, les Maîtres qui sont derrière ce Sentier – mais ne suivez ni moi ni mon SENTIER. » – H.P. Blavatsky. Article « Morte elle nous parle encore ». 

William Quan Judge (1851-1896)

AddThis Social Bookmark Button

« Cherchez à vivre la Vie supérieure en commençant maintenant à purifier vos pensées par des actions aimantes et des paroles justes. » ‒ W.Q. Judge.

« Usons avec précaution de ces messagers vivants qu'on appelle les mots. » ‒ W.Q. Judge.

Le nouvel an - L'engagement et les vœux

AddThis Social Bookmark Button

« Que la nouvelle Année vous apporte bonheur et prospérité ! » ‒ H.B. Blavatsky.

« Une force mystique est en train de s'élever en cette fin de [XIXème] siècle. » ‒ H.P. Blavatsky, « Le Cycle Nouveau ».

« Nous croyons implicitement qu'en ce tournant du cycle, l'autorité finale est l'homme lui-même. [...] La grande horloge de l'Univers indique une autre heure, et maintenant l'Homme doit saisir la clef dans ses mains et par lui-même ‒ de tout son être ‒ ouvrir la grande porte. Jusqu'à présent il dépendait de nobles âmes dont les mains ont retenu un désastre imminent. Entrons ensemble dans la nouvelle année, sans crainte, confiants quant à la force de l'Union de Fraternité. Comment pourrions-nous craindre la mort, la vie, une horreur ou une malédiction quelconque, où et quand que ce soit, lorsque nous savons bien que la mort elle-même fait partie du rêve que nous tissons devant nos yeux » ‒ W.Q. Judge « Un année sur le Sentier ».

top-iconRetour en Hauttop-icon

Le Mouvement Théosophique

AddThis Social Bookmark Button

« Partout où la PENSÉE a lutté pour se libérer, partout où, face à la lettre morte et au dogmatisme, des idées spirituelles ont été apportées, se trouve la trace de cette grande poussée d'évolution morale qu'H.-P. Blavatsky a décrite et appelée le Mouvement Théosophique ». ̶  Extrait de l'article « Le Mouvement Théosophique moderne », p. 4. (Cahier Théosophique n°18).

Le sommeil et les rêves

AddThis Social Bookmark Button

• « Dans les songes et les visions nocturnes, l'homme reçoit l'instruction » ‒ Référence au Livre de Job, ch. 33, v. 15.

• « Trois Salles, ô pèlerin éprouvé, conduisent à la fin des labeurs. Trois Salles, ô toi qui t'affrontes à Mâra [l'illusion], te conduiront par trois états jusqu'au quatrième, et de là dans les sept mondes, les mondes de l'Éternel Repos.
« Si tu veux en connaître les noms, écoute et souviens-toi.
« Le nom de la première Salle est IGNORANCE, Avidyâ. C'est la Salle où tu as vu le jour, où tu vis et où tu mourras.
« La seconde Salle a pour nom : Salle d' APPRENTISSAGE. Là ton Âme trouvera les fleurs de la vie, mais sous chaque fleur un serpent lové.
« Le nom de la troisième Salle est SAGESSE ; au-delà s'étendent les eaux sans rivage d'AKSHARA, l'indestructible Source d'Omniscience.
La Voix du Silence, pp. 20/1.

top-iconRetour en Hauttop-icon

L'étoile dont tu es un rayon

AddThis Social Bookmark Button

« Fixe le regard de ton âme sur l'étoile dont tu es un rayon, l'étoile flamboyante qui brille dans les profondeurs sans lumière du Toujours-être, les champs illimités de l'Inconnu. » ‒ La Voix du Silence, p. 48.

L'harmonisation parfaite de l'humain et du divin dans l'homme

AddThis Social Bookmark Button

« L'essence de la Théosophie consiste dans l'harmonisation parfaite du divin et de l'humain dans l'homme, dans l'adaptation de ses qualités et de ses aspirations divines et dans leur triomphe sur ses passions animales ou terrestres. » Les Cinq Messages, H.P. Blavatsky

« As-tu accordé ton cœur et ton mental au grand mental et au grand cœur de tout le genre humain ? [...] As-tu accordé ton être avec la grande douleur de l'humanité, ô candidat à la lumière ? [...] Tu dois te saturer de pure Alaya [l'Âme universelle], devenir un avec l'âme-pensée de la Nature. En union avec elle tu es invincible ; séparé tu deviens le jouet de Samvriti [la vérité relative], l'origine de toutes les illusions du monde. » - H.P. Blavatsky, extraits du Traité III, de La Voix du Silence.
« La vénération silencieuse de la Nature abstraite ou nouménale, l'unique manifestation divine, est la seule religion qui anoblit l'Humanité ». H.P. Blavatsky, The Secret Doctrine, I, p311.

top-iconRetour en Hauttop-icon