Samedi 23 Septembre 2017

Mis à jour le Sam. 23 Sep. 2017 à 09:43

Retour La Chronique La spiritualité au quotidien

La spiritualité au quotidien

AddThis Social Bookmark Button

« La Théosophie ne donne pas de règles, de recettes de vie spirituelle car il n’y en a pas. Chacun est son propre juge son propre conseiller et doit trouver pour lui-même la meilleure façon de pratiquer.

« Étudier est un préalable mais ce sera aussi essayer de comprendre le sens profond des choses, se poser des questions à soi-même et peu à peu changer d’optique.
« Concernant la réincarnation, Dieu étant le principe divin dans l’homme, ce dernier a des pouvoirs latents infinis ; le but de l’évolution est de permettre le développement de ces pouvoirs.
« Avons-nous essayé de réaliser que nous ne sommes pas une faible créature et qu’en mettant en pratique ces pouvoirs nous pouvons devenir un être spirituel.
« A propos de Karma, ne faut-il pas essayer de voir que tous les évènements qui nous arrivent sont liés à notre passé et également au passé collectif de l’humanité à laquelle nous appartenons ?
« Ce sont les épreuves et les opportunités que nous devons essayer de comprendre pour en apprendre la leçon. Il existe la santé de l’âme comme il existe la santé du corps et c’est l’homme intérieur qui doit faire en sorte que l’âme se dirige vers sa destinée spirituelle.
« La santé de l’âme c’est se tourner vers ce qui est permanent et universel et c’est reconnaître au premier chef qu’il y a une réelle fraternité universelle. En effet, qu’on l’admette ou non il y a des liens étroits et indestructibles entre tous les hommes qui sont, nous le voyons maintenant interconnectés de multiple façons.
« La Fraternité, l’aide apportée aux autres est avant tout une attitude intérieure qui considère l’autre comme un pèlerin comme nous mais aussi comme un sujet spirituel qui porte le Divin en lui et cherche à l’exprimer.
« Un théosophe peut avoir des adversaires, mais il n’aura pas d’attitude négative envers eux et il pourra toujours en apprendre quelque chose.
« Le Divin est omniprésent, et le voir en toutes choses est le premier pas. » ‒ (Extraits d’une conférence publique à la Loge Unie des Théosophes à Paris).

top-iconRetour en Hauttop-icon