Jeudi 27 Juillet 2017

Mis à jour le Jeu. 27 Juil. 2017 à 16:25

Retour La Chronique Episode du Mahabharata illustrant le devoir

Episode du Mahabharata illustrant le devoir

AddThis Social Bookmark Button

Dans la grande épopée hindoue du Mahabharata, un épisode célèbre et symbolique illustre les différentes formes du « dharma » dans le monde.
Yudhisthira, né de l'union mystique du dieu Dharma et de la reine Kunti, est connu pour sa rigueur à respecter la Loi Sacrée ; d'où son surnom, de « Roi du Dharma », ou Dharmarâja (1).

Une guerre fratricide va opposer les membres d'une même famille : d'une part, le clan des Pândava (Yudhisthira et ses quatre frères) qui doivent, le moment venu, faire valoir leur droit à la tête du royaume ; et, d'autre part, les Kaurava (leurs cousins) qui veulent conserver un territoire acquis frauduleusement. Ce moment est précisément une guerre, devenu inévitable car aucun pourparler n'avait abouti.

Drona, le Maître d'arme, qui jadis avait été l'instructeur militaire des jeunes princes (séparés actuellement en deux clans) a choisi de soutenir les Kaurava. Respecté de tous, il était invincible au combat.
Krishna est du côté des Pândava et les conseille, avec la vision prospective des évènements dans l'accomplissement de Karma (2).
Drona, le général du camp adverse, doit être éliminé pour permettre la victoire des Pândava. Ces derniers n'arriveront à leur fin qu'en troublant la vigilance du Maître d'arme à un moment décisif de la bataille.

En voici le récit : Bhîma, un des frères de Yudhisthira, abat un éléphant du nom d'Ashwatama. La nouvelle de cette mort se propage rapidement dans les deux camps. Drona alors est inquiet pensant qu'il s'agit de son fils, qui porte le même nom. Il demande à Yudhisthira de confirmer la nouvelle.
Yudhisthira répond qu'Ashwatama est bien mort, puis d'une voie plus faible il précise qu'il s'agit de l'éléphant Ashwatama (en sanskrit : « Aswatthama hatah kunjarah »). Drona ne saisit pas la fin de la phrase, et profondément affecté ce général pourra être rapidement évincé.
Jusqu'alors les roues du char de Yudhisthira roulaient à quelques centimètres au dessus du sol ; elles sont maintenant en contact avec la terre.

Quel peut être le sens de cet épisode ? Yudhisthira, qui représente l'Ego Supérieur, spirituel et la complète droiture, s'est impliqué dans l'incarnation et par conséquent dans les affaires de ce monde. Il n'est plus en retrait et un Âge nouveau s'ouvre (3).

Note (1) : Pour H.P. Blavatsky Yudhisthira, est l'Ego Supérieur, avec toutes ses qualifications (Theosophical Glossary, au mot Kunti).
Note (2) : Dans La Bhagavad-Gîtâ, Krishna précise : "Je suis le Temps venu à maturité, manifesté ici-bas pour la destruction de ces créatures" (Chapitre XI, verset 32). Dans les Aphorismes du Yoga de Patanjali, il est précisé au verset II, 36, "Lorsque la véracité est complète, le Yogi devient le foyer du Karma résultant de toutes les actions bonnes ou mauvaises".
Note (3) : Dans La Doctrine Secrète (page 369, volume I - édition Theosophy Company), H.P. Blavatsky précise que les épisodes du Mahabarata concernent de grands évènements de l'histoire de l'humanité. Yudhisthira représente le premier roi qui règna au début du kaliyuga (l'Âge sombre qui a commencé en 3102 avant J.C. et qui durera 432.000 ans)

« C'est un devoir sacré de tout homme ou femme cultivé(e) de lire avec bienveillance les écritures du monde. Si nous respectons les religions des autres comme nous aurions voulu que les autres respectent notre propre religion, une étude bienveillante des religions du monde est un devoir sacré. » Mahatma Gandhi

« Le véritable sentier vers la sagesse divine réside dans l'accomplissement altruiste de notre devoir, là même où nous nous trouvons, car ainsi nous transmuons notre nature inférieure en supérieure, en suivant les directives de DHARMA — le Devoir, sous tous ses aspects. » Extrait de l'article « La clairvoyance », de Murdhana Joti.