Samedi 24 Juin 2017

Mis à jour le Sam. 24 Jui. 2017 à 16:25

Retour Glossaire

Glossaire des termes Théosophiques

Il y a 400 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact Se prononce comme
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
Page:  « Préc. ... 23 24 25 26 27
Terme Définition
Wilder

[Alexander (1823-1908). Médecin distingué et helléniste reconnu, admirateur de Thomas Taylor (l'un des traducteurs de Platon), il joignait à un très large savoir académique un réel intérêt pour le mysticisme, comme en témoigne sa brochure The Eclectic Philosophy (= la philosophie éclectique), publiée en 1869. C'est dans ce texte qu'a largement puisé H.P.B. pour étayer le premier chapitre de La Clef de la Théosophie (pp. 15-24) et décrire les « théosophes éclectiques » d'Alexandrie. Il faut cependant savoir que les sources utilisées par Wilder sont largement contestables pour l'érudition moderne : ainsi, bien des données fournies tant par le théologien Mosheim, que par The Edinburgh Encyclopaedia à sa suite, sont irrecevables historiquement, quand elles ne sont pas inventées ou déformées par sectarisme religieux. Curieusement, Wilder a retenu dans ces sources, sans discussion critique, ce qui abondait dans son sens en faveur du néo-platonisme, en éliminant les critiques acerbes, au point que le lecteur est porté à suivre entièrement l'auteur sur la foi de sa parole d'érudit reconnu [Pour un certain nombre d'entrées de ce glossaire (p. ex. Analogistes, Clément d'Alexandrie, Pot-Amun, etc.), des notes ont été ajoutées pour corriger certaines des informations manifestement erronées empruntées à Wilder]. Dans la suite, Wilder rencontra Mme Blavatsky et collabora avec elle, pour la publication d'Isis. Il devint membre de la S.T. et fut même quelque temps vice-président de la Société.] [Glos. Clef de la Th.]

Yajna

Yajña : (Sanskrit) — « Sacrifice », dont le symbole ou la représentation est actuellement la constellation Mriga-shiras (la tête de cerf) ; également, une forme de Vishnu. « Le Yajňa », disent les Brahmanes, « existe de toute éternité, car il a procédé du Suprême dans lequel il reposait en sommeil depuis les temps sans commencement ». C'est la clef de la Trai-Vidyâ, la science trois fois sacrée contenue dans les versets du Rig-Veda, qui enseigne le Yajňa ou mystères sacrificiels. Comme l'indique Haug dans son Introduction à l'Aitareya Brâhmana — le Yajňa existe à tout moment comme une présence invisible, s'étendant de l'Ahavaniya, ou feu sacrificiel, jusqu'aux cieux, formant un pont ou une échelle permettant au sacrificateur de communiquer avec le monde des deva « et même de s'élever de son vivant jusqu'à leurs séjours ». C'est une des formes de l'Akâsa où l'appelle à l'existence le MOT mystique (ou le « Son » qui est le support de celui-ci). Prononcé par le Prêtre-Initié, ou le Yogi, ce MOT reçoit des pouvoirs créateurs et est communiqué comme une impulsion sur le plan terrestre par l'effet d'un pouvoir de Volonté exercé. [Glos. Theosophical Glossary – CT 115]

Yoga

(Sanskrit) - École de philosophie fondée par Patañjali, mais qui existait déjà, longtemps avant ce sage, comme enseignement distinct et système de vie. C'est Yajñavalkya — un fameux sage des temps très reculés, qui vécut avant la période du Mahâbhârata, et à qui on attribue le Yajur Veda Blanc, le Satapatha Brâhmana et la Brihadâranyaka Upanishad — qui passe pour avoir inculqué la nécessité et le devoir impérieux de la méditation religieuse et de la retraite dans les forêts, et ainsi pour être celui qui a donné naissance à la doctrine du Yoga. D'après le prof. Max Müller, c'est ce Yajñavalkya qui a préparé le monde à la prédication du Bouddha. Cependant, en tant que philosophie, le Yoga de Patañjali est plus défini et précis, et renferme plus d'éléments de sciences occultes qu'aucune des œuvres attribuées à Yajñavalkya. [Glos. Clef de la Th.]

Yogachara

Yogâchâra : (Sanskrit) - Une École mystique ésotérique du mahâyâna, remontant à un disciple direct du Bouddha, Aryasamgha. H.P.Blavatsky (Theosophical Glossary) invite à ne pas confondre ses doctrines avec tout ce qui, dans la suite, a été compilé par Asanga (avec ses successeurs) et mis au compte du système yogâchâra, surtout en fait d'enseignements tantriques, dont l'application peut conduire à la magie noire. [Glos. Voix du Silence]

Yogi

Yogi, ou yogin : (Sanskrit) - Fidèle qui pratique le système du Yoga. Il y a divers degrés et genres de yogis et, en Inde, le mot est devenu maintenant un terme générique désignant n'importe quelle sorte d'ascète. [Glos. Clef de la Th.]

Yuga

(Sanskrit) - Un âge du monde. On en décompte quatre, qui s'enchaînent selon la série suivante : krita (ou satya) yuga, l'âge d'or ; treta yuga, dvâpara yuga et kali yuga, l'âge noir, où nous sommes actuellement. (Voir la Doctrine Secrète pour une description complète). [Glos. Clef de la Th.]

Zohar

(hébreux) - Le « Livre de la Splendeur » , ouvrage kabbalistique, attribué à Rabbi Siméon ben lo'haï, au premier siècle de notre ère. (Pour une explication plus complète, voir Glossaire Théosophique). [Glos. Clef de la Th.]

Zoroastrien

Fidèle de la religion des parsis, adorateurs du soleil ou du feu. [Glos. Clef de la Th.]

Page:  « Préc. ... 23 24 25 26 27
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z