Samedi 23 Septembre 2017

Mis à jour le Sam. 23 Sep. 2017 à 09:43

Retour Glossaire

Glossaire des termes Théosophiques

Il y a 400 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact Se prononce comme
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
Page:  1 2 Suiv. »
Terme Définition
Tanha

Tanhâ : (Pâli ; Bouddhisme) - En Sanskrit : trishnà. La soif de vivre, de jouir des objets des sens : le puissant désir d'existence sous toutes ses formes, qui enchaîne l'être au samsâra. [Glos. Voix du Silence]

Tantrika

Tântrika : (Sanskrit ; Bouddhisme) - Adepte du tantrisme (fondé sur divers textes appelés tantra, et préconisant certaines voies abruptes vers l'Éveil, par des pratiques spécifiques et initiations souvent secrètes). Il existe une frange dégénérée (le tantrisme « de la main gauche », ou vâma mârga) qui recourt à la pire forme de magie noire et de sorcellerie (T. G.). [Glos. Voix du Silence]

Tao

(Chinois ; Bouddhisme)- [Dao] ; Route, voie, chemin (cf. mârga). C'est la dernière des Quatre Nobles Vérités : l'octuple sentier qui mène à l'état d'arhat. [Glos. Voix du Silence]

Taraka raja yoga

Târaka râja yoga : (Sanskrit). [Târaka = « qui fait traverser »]. L'un des systèmes de yoga du brâhmanisme, le plus philosophique et, en fait, le plus secret de tous, étant donné que ses principes réels ne sont jamais révélés publiquement. C'est une École d'entraînement purement intellectuelle et spirituelle. [Glos. Clef de la Th.]

Tat

(Sanskrit ; Hindouisme) - Cela. Voir Katha Upanishad (II. l et 2) où le Soi est Cela ; également la Chândogya Upanishad (VI, 9-16) où est répété le grand précepte Tat tvam asi (Tu es Cela). Pour la formule AUM TAT SAT, voir Bhag. Gîtâ, XVII, 23-28. [Glos. Voix du Silence]

Tathagata

Tathâgata : (Sanskrit ; Bouddhisme) - Désigne celui « qui est ainsi venu » (comme ses prédécesseurs) : le Bouddha Gautama. [Glos. Voix du Silence]

Tétragrammaton

(Grec) - Le nom de la déité en quatre lettres qui dans notre langue peut se rendre par I H V H [pour lod — Hé — Vau — Hé]. C'est un terme kabbalistique correspondant (mais sur un plan plus matériel) à la Tétraktys pythagoricienne. (Voir Glossaire Théosophlque). [Glos. Clef de la Th.]

Théodidaktos

(Grec) - « Instruit par Dieu » , titre donné à Ammonios Saccas. [Glos. Clef de la Th.]

Théogonie

Du grec théogonia, littéralement : « genèse des dieux ».

Théosophia

(Grec) - Littéralement: « sagesse divine ou sagesse des dieux ». (Pour une explication plus complète de termes comme Théosophie, théosophes et Société Théosophique, etc. voir Glossaire Théosophique). [Glos. Clef de la Th.]

Thérapeutes

(Grec) - École de guérisseurs ou d'ésotéristes mystiques juifs, désignés à tort par certains comme une secte. Ils résidaient à Alexandrie, ou dans ses environs ; ce qu'ils faisaient et croyaient demeure jusqu'à ce jour un mystère pour les critiques, car leur philosophie semble avoir été une combinaison de pratiques orphiques, pythagoriciennes, esséniennes et purement kabbalistiques. (Voir Glossaire Théosophique). [Glos. Clef de la Th.]

Théurgie

(Grec ; théourgia) - Rites visant à faire descendre au plan terrestre des Esprits ou Dieux planétaires, et autres. Pour parvenir à réaliser un tel but, le théurge devait être absolument pur et désintéressé dans ses motifs. De nos jours, la pratique de la théurgie n'est pas du tout souhaitable, elle est même dangereuse. Le monde est devenu trop corrompu et méchant pour permettre la pratique de ce que seuls pouvaient tenter de faire sans risques des hommes saints et éclairés comme Ammonios, Plotin, Porphyre et Jamblique (le théurge le plus savant de tous). Actuellement, la théurgie — ou la magie bénéfique, divine — ne peut que trop facilement devenir goétique, c'est-à-dire tomber dans la sorcellerie. La théurgie est la première des trois subdivisions de la magie, à savoir théurgie, goétie et magie naturelle. [Voir magie]. [Glos. Clef de la Th.]

Thumos

(Grec) - Terme de la philosophie pythagoricienne et platonicienne, appliqué à un aspect de l'âme humaine pour désigner son élément passionnel, propre au kâmarûpa. Le mot est presque l'équivalent du Sanskrit tamas, la « qualité des ténèbres », et en dérive probablement. [Glos. Clef de la Th.]

Timée de Locres

[vers le 5ème s. av. J.-C.]. Philosophe pythagoricien, né à Locres. Il différa quelque peu de son maître dans la doctrine de la métempsychose. Il est l'auteur (en dialecte dorien) d'un traité encore existant sur l'Âme du monde, sa nature et son essence. [Glos. Clef de la Th.]

Tirthika

Tîrthika ou Tîrthaka : (Sanskrit ; Hindouisme ; Bouddhisme) - Du mot tîrtha signifiant passage, gué traversant une rivière ; également : secte (servant de gué pour « passer à l'autre rive »). Les tîrthika étaient les adhérents (brâhmanes, voire jaïns) de l'une ou l'autre des sectes opposées aux bouddhistes ; donc, pour ces derniers, des « non-croyants » (« hérétiques », « incrédules », « infidèles », etc.), rejetant le Dharma du Bouddha. Parfois, des ascètes rigoureux, mortifiant leur chair, et doués de pouvoirs paranormaux. [Glos. Voix du Silence]

Page:  1 2 Suiv. »
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z