Lundi 24 Juillet 2017

Mis à jour le Lun. 24 Juil. 2017 à 16:25

Retour Glossaire

Glossaire des termes Théosophiques

Il y a 400 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact Se prononce comme
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
Terme Définition
Quadruple Dhyâna

(Bouddhisme) - Il s'agit des quatre « absorptions mentales » (pâl : jhâna) décrites dans le Canon bouddhique. Très approximativement, on peut suggérer cette progression comme il suit : l) le mental, libéré des stimulations sensorielles et des préoccupations terrestres, est porté attentivement sur un sujet, pour y réfléchir ; 2) par l'arrêt de la pensée discursive, s'établit un état de calme où le mental se concentre sur un seul point : joie et bien-être sont alors éprouvés ; 3) la joie fait place à l'égalité d'âme ; la conscience est alerte, le bien-être persiste ; 4) seuls dominent l'éveil intérieur, la clarté mentale et une imperturbable égalité d'âme. Cette discipline intérieure suppose que l'individu s'efforce en même temps de s'affranchir des cinq empêchements, des cinq entraves, etc. En elle-même elle constitue seulement un moyen et non une fin. Il est vrai qu'elle favorise l'éveil des pouvoirs paranormaux (voir abhijñâ, siddhi), mais elle ne suffit pas à conférer l'état d'arhat. Il existe d'ailleurs d'autres classifications et subdivisions des 4 dhyâna. [Glos. Voix du Silence]

Quadruple Sentier

(Bouddhisme) - (Sanskrit : âryamarga : pâli : ariya magga (= noble sentier). Il comprend quatre stades (dont chacun est double, selon que l'individu y accède effectivement, ou en réalise pleinement le fruit). Ce sont : l) « l'entrée dans le courant » menant au nirvâna (Sanskrit : srotâ-patti), le terme srotâpanna désignant celui qui y pénètre ; 2) le stade du sakridâgâmin « qui ne reviendra plus qu'une fois » à la naissance ; 3) le stade de l'anâgâmin « qui ne retournera plus » dans ce monde ; 4) l'état d'arhat qui amène jusqu'au nirvâna. [Glos. Voix du Silence]

Quaternaire

Les quatre « principes inférieurs » dans l'homme, ceux qui constituent sa personnalité (à savoir : corps physique, double astral, prâna ou vie, organes de désir et Manas inférieur, ou mental cérébral), par contraste avec le ternaire ou la Triade supérieure, composée de l'Âme spirituelle supérieure, du Mental et d'Âtman (le Soi supérieur). [Glos. Clef de la Th.]

Quatre modes de vérité

(Bouddhisme) – Expression employée par Edkins (C.B., p. 23) pour désigner les Quatre Nobles Vérités classiques du bouddhisme, que l'auteur énumère avec les mots chinois correspondants (p. 23 note). [Glos. Voix du Silence]

Quatre Nobles Vérités

(Bouddhisme) - Sanskrit : chatur âryasatyâni -chi : szu ti [si ti]. Ces Vérités sont à la base de tout le bouddhisme. Ce sont : l) la présence universelle de la souffrance (Sanskrit : duhka - chi: k'u) ; 2) l'accumulation de la souffrance (Sanskrit : samudaya - chinois : chi) qui a sa source dans la soif du désir (Sanskrit : trishnâ - pâl : tanhâ) ; 3) l'extinction de la souffrance (Sanskrit : nirodha - chinois : mieh) qu'on atteindra par l'extinction de sa cause ; 4) la voie (Sanskrit : mârga - chinois : tao ) tracée par le Bouddha qui donne les moyens de cette délivrance. [Glos. Voix du Silence]

Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z