Vendredi 23 Juin 2017

Mis à jour le Ven. 23 Jui. 2017 à 16:25

Retour Glossaire

Glossaire des termes Théosophiques

Il y a 400 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact Se prononce comme
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
Terme Définition
Hades

Hadès : Du grec Aïdès, l' « invisible » : c'est le royaume des ombres, dont l'une des régions était le Tartare, un lieu de complète obscurité, comme l'était aussi la zone de profond sommeil sans rêve qui se trouvait dans l'Amenti [égyptien]. Si on en juge par la description allégorique des punitions qui y étaient infligées, l'endroit était purement karmique. Ni l'Hadès, ni l'Amenti n'étaient l'Enfer que continuent de prêcher certains prêtres et religieux rétrogrades. Et qu'ils aient été représentés par les Champs Élysées ou le Tartare, on ne pouvait accéder à ces lieux qu'en franchissant le fleuve pour gagner l' « autre rive ». Comme l'exprime bien Bonwick dans son ouvrage Egyptian Belief and Modern Thought [= Croyance égyptienne et pensée moderne], on peut trouver l'histoire de Charon, le passeur (du Styx), non seulement chez Homère mais aussi dans les écrits poétiques de bien des pays. Il est indispensable de traverser le Fleuve avant d'atteindre aux Îles des Bienheureux. Le rituel égyptien a décrit un Charon, avec sa barque, de longs siècles avant Homère ; il y est appelé Khu-en-na, le timonier à tête de faucon. Voir Enfer. [Glos. Clef de la Th.]

Hallucination

État produit parfois par des désordres physiologiques, parfois par la médiumnité et d'autres fois par l'ébriété. Mais il faut rechercher plus profondément que dans la physiologie la cause qui produit ces visions. Toutes — particulièrement quand l'origine en est la médiumnité — sont précédées d'une relaxation du système nerveux, entraînant invariablement un état magnétique anormal qui a pour effet d'attirer sur le patient des ondes de lumière astrale. Ce sont ces ondes qui fournissent l'imagerie des diverses hallucinations, lesquelles, cependant, ne sont pas toujours de simples rêves vides et irréels, comme les médecins ont tendance à le dire. Personne ne peut voir ce qui n'existe pas (c'est-à-dire n'a pas son empreinte marquée) dans ou sur les ondes [Le mot waves, traduit ici par ondes, signifie aussi vagues] astrales. Mais un voyant peut percevoir des objets et des scènes (passées, présentes ou futures) qui n'ont pas le moindre rapport avec lui-même, et, bien plus, percevoir plusieurs choses totalement sans relations entre elles, au même moment, ce qui peut produire les combinaisons d'images les plus grotesques et absurdes. Mais ivrogne et voyant, médium et adepte, prennent leurs visions respectives dans la lumière astrale. Cependant, tandis que l'ivrogne, le fou et le médium sans entraînement, ou encore l'individu souffrant d'une fièvre cérébrale, voient, parce qu'ils n'y peuvent rien, en évoquant des visions embrouillées, sans s'en rendre compte eux-mêmes et sans être capables de les contrôler, au contraire, l'adepte et le voyant entraîné ont le choix de leurs visions et le pouvoir de les maîtriser. Ils savent où fixer leur regard, comment stabiliser les scènes qu'ils désirent observer, et comment voir au-dessus des couches extérieures de la lumière astrale. Pour la première catégorie de voyants, ces aperçus saisis dans les ondes astrales sont des hallucinations. Pour les autres, ils deviennent la reproduction fidèle de ce qui véritablement a eu lieu, se passe actuellement ou arrivera plus tard. Ce qui n'est que perspectives aléatoires, entrevues par le médium, et visions vacillantes qu'il saisit dans la lumière trompeuse, se transforme, par la volonté directrice de l'adepte et du voyant [authentique], en la représentation véridique de ce qu'il désire faire venir dans le champ focal de sa perception. [Glos. Clef de la Th.]

Hamsa

(Sanskrit ; Hindouisme) - Oiseau du genre cygne, oie. Mot mystique aux diverses significations occultes. Associé à kâla (le temps infini) il renvoie à l'Absolu (Parabrahman) ; dans le monde manifesté, Brahmâ est le « véhicule » de cet oiseau (Hamsa vahana) (Theosophical Glossary). Dans la Hamsa Upanishad, l'adepte en méditation s'identifie à l'Oiseau (niché dans le cœur), le Soi suprême. D'où la formule : Aham sa (Je suis Lui), qui joue sur le mot hamsa. [Glos. Voix du Silence]

Hiérophante

Du grec hiérophantes, littéralement : « celui qui explique les choses sacrées ». Dans les temples de l'Antiquité, ce titre appartenait aux plus hauts adeptes qui instruisaient les candidats, exposaient les mystères sacrés, et étaient les Initiateurs aux grands Mystères ultimes. L'hiérophante tenait la place du Démiurge et expliquait aux postulants à l'Initiation les divers phénomènes de création qui étaient produits pour leur instruction. « II était le seul interprète des secrets et doctrines ésotériques. Prononcer même son nom devant une personne non initiée était interdit. Il siégeait à l'Orient et portait, comme symbole d'autorité, un globe d'or suspendu à son cou. Il avait aussi le nom de Mystagogue ». (Kennett R.H. Mackenzie, M.S.T. [Membre de la Société Théosophique], The Royal Masonic Cyclopaedia). [Glos. Clef de la Th.]

Hillel

Un grand Rabbi babylonien du siècle précédant l'ère chrétienne. Homme saint et instruit, Hillel (né au 1er siècle avant J.-C.) a fondé une École célèbre (Beth Hillel) qui s'est maintenue longtemps après sa mort. Mme Blavatsky n'ignorait pas l'existence des Pharisiens, des décennies avant la naissance de Hillel : dans l'un de ses articles (« Zoroaster in History »), elle situe cette secte à 150 av. J.-C.]. [Glos. Clef de la Th.]

Hinayana

Hînayâna : (Sanskrit ; Bouddhisme) - Le « Petit Véhicule », mot appliqué à un canon scripturaire et à une École du bouddhisme, en opposition à Mahâyâna, le « Grand Véhicule ». Les deux Écoles sont mystiques. (Voir Mahâyâna).Également, dans la superstition exotérique, la plus basse forme de transmigration. [Glos. Clef de la Th.]. Le « petit véhicule » du bouddhisme primitif (jugé relativement inférieur au mahâyâna, ou « grand véhicule », développé ouvertement dans la suite). Souvent appelé « bouddhisme du Sud », il est répandu à Ceylan et dans l'Asie du Sud-Est. [Glos. Voix du Silence]

Homogénéité

Du grec homos, « même », et génos, « genre ». Caractérise ce qui est entièrement de même nature, non différencié, non composé, comme l'or est censé l'être.

Hypnotisme

[Du grec hypnos, sommeil]. Nom donné par le Dr Braid au processus par lequel un homme doué d'un fort pouvoir de volonté en plonge un autre dont le mental est plus faible dans une sorte de transe : une fois dans cet état, le sujet fera n'importe quoi en obéissant à la suggestion de l'hypnotiseur. À moins de viser des applications bénéfiques, cette pratique serait, pour un Occultiste, à ranger dans la magie noire ou la sorcellerie : c'est la plus dangereuse, moralement et physiquement, du fait qu'elle interfère avec les fluides nerveux. [Glos. Clef de la Th.]

Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z