Samedi 23 Septembre 2017

Mis à jour le Sam. 23 Sep. 2017 à 09:43

Retour Glossaire

Glossaire des termes Théosophiques

Il y a 400 entrées dans ce glossaire.
Chercher des termes du glossaire (expression régulière autorisée)
Commence par Contient Terme exact Se prononce comme
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
Page:  1 2 3 4 5 Suiv. »
Terme Définition
Abhijna

De la racine abhijñâ : reconnaître, percevoir. Mot désignant les pouvoirs paranormaux (cf. : siddhi) acquis par la pratique du quadruple dhyâna.

Absoluité

Énoncé à propos du PRINCIPE UNIVERSEL, ce mot dénote une abstraction, ce qui est plus correct et plus logique que d'appliquer l'adjectif « absolu » à ce qui ne peut avoir ni attributs ni limitations.

Adam Kadmon

(hébreux) - « L'Homme-archétype », l'humanité. L' '' Homme céleste " (non tombé dans le péché). Les kabbalistes le rattachent aux dix sephiroth sur le plan de la perception humaine ». Dans la Kabbale, Adam Kadmon est le Logos manifesté, correspondant à notre troisième Logos, l'être non manifesté étant le premier homme idéal, paradigmatique, et symbolisant l'univers in abscondito [= dans l'abstrait], ou dans sa « privation » [En grec, (stérêsis). Voir Aristote, Rhétorique 3, 6,7, Métaphysique 6,22 ; 7,7, etc. Cf. Isis Unveiled I, 310], au sens aristotélicien du terme. Le premier Logos est la « lumière du Monde » [voir st Jean], le second et le troisième étant ses ombres dont l'obscurité s'approfondit graduellement.

Adepte

(Théosophie) - En latin alchimique, Adeptus : qui a atteint, ou obtenu le Grand Œuvre. En Occultisme, désigne celui qui est parvenu au stade de l'Initiation, un Maître dans la science de la philosophie ésotérique (Theosophical Glossary).

Adibuddha

(Sanskrit ; Bouddhisme ; Théosophie) - « Bouddha primordial », ou suprême. Ce n'est pas un être mais un Principe de Sagesse (Bodhi), éternel et inconditionné, dont la Présence s'exprime dans la chaîne spirituelle qui va des Dhyânibuddha aux Maîtres spirituels incarnés. « La Lumière Éternelle » (Theosophical Glossary). Voir Vajradhara. Cf. Secrte Doctrine, I, 571.

Aether

Chez les Anciens : la divine substance luminifère, répandue dans l'univers entier, le « vêtement » de la Déité suprême, Zeus ou Jupiter. Avec les modernes : l'éther. Voir un dictionnaire, comme celui de Webster, pour la signification du terme, en physique et en chimie. En ésotérisme, l'Æther est le troisième principe du Kosmos septuple, la matière (la terre) en étant le plus bas, et l'Âkâsha le plus élevé.

Agathon

(grec) - La Déité suprême de Platon, littéralement « le Bien » (en soi). Notre Âlaya, ou l'âme du Monde.

Age d'or

Les Anciens divisaient le cycle de vie en Âges d'or, d'argent, de bronze et de fer. L'Âge d'or était caractérisé par une vie de pureté et de simplicité primitives, et de bonheur général.

Agnostique

Terme créé [en 1869] par le prof. [Thomas] Huxley pour désigner celui qui ne croit en rien qui ne puisse être démontré par les sens.

Ahamkara

(Sanskrit ; Hindouisme) - Le sens du « je », la conscience réfléchie, ou le sens de l'identité ; [par ailleurs] le moi ou le principe mâyâvique est dans l'homme la base de l'égoïsme dû à notre ignorance, qui sépare notre « Je » du Soi Un et Universel. La personnalité, ainsi que l'égoïsme.

Ain Soph

(hébreux) - La Déité « sans borne », ou « sans limite » , qui émane et s'étend. Le mot se transcrit également En Soph et Ain Suph, vu que personne — pas même les rabbins — n'est tout à fait sûr des voyelles. Dans la métaphysique religieuse des anciens philosophes hébreux, le principe un était une abstraction comme Parabrahm, bien que les kabbalistes modernes aient réussi, à force de sophismes et de paradoxes, à en faire un Dieu suprême et rien de plus haut. Mais pour les premiers kabbalistes chaldéens, Ain Soph était sans forme ni être et sans ressemblance avec quoi que ce soit (voir l'ouvrage de Franck, Die Kabbala, p.126). Que Ain Soph n'ait jamais été considéré comme le Créateur est prouvé de façon concluante par le fait qu'un Juif orthodoxe comme Philon a appelé « créateur » le Logos, qui vient immédiatement après l' « Un sans-limite » et qui est « le SECOND Dieu ». Dans son traité Quaestiones et Solutiones, Philon déclare : « le Second Dieu est dans sa sagesse (celle d'Ain Soph) ». La Déité n'est AUCUNE CHOSE [ou encore, est NON-CHOSE, en anglais : NO-THING, à distinguer de nothing = rien] ; elle est sans nom, et pour cela est appelée Ain Soph, le mot Ain signifiant une négation. (Voir, de Franck, Kabbala, p. 153).

Ainsi ai-je entendu

Bouddhisme. Formule employée par Ânanda, l'un des grands disciples du Bouddha, en consignant l'enseignement du Maître ; elle figure en tête des sûtra du Canon bouddhique.

Ajnana

Ajñâna : (Sanskrit ; Hindouisme) - Non-connaissance, absence de sagesse due aux multiples illusions entretenues sur l'univers des apparences, et à la non-perception du monde de l'Esprit.

Akasha

Âkâsha : (Sanskrit ; Hindouisme ; Théosophie). Mot signifiant à la fois l'espace tout pénétrant et l'essence subtile (le cinquième élément) qui remplit l'univers entier (cf. Bhagavad-Gîtâ XIII, 32). L'éther, auquel on l'identifie souvent, n'en est que la manifestation inférieure. Son attribut est le son (Sanskrit : shabda) qui renvoie à la notion de Verbe, ou Logos, ou encore de divine résonance, qui pénètre et soutient en permanence la vie du cosmos entier. Sous l'angle de l'énergie, ou de la vibration, spirituelle, l'âkâsha intervient comme agent indispensable dans toute opération magique ou expérience mystique. En un sens, ce pouvoir universel s'exprime comme kundalinî, « l'électricité occulte, l'alkahest des alchimistes, ou le solvant universel » (Theosophical Glossary). L'hindouisme emploie aussi âkâsha pour désigner l'espace secret du cœur.

Akshara

(Sanskrit ; Hindouisme) - Impérissable, inaltérable. Nom donné au Soi (ou Purusha) suprême, non manifesté et immuable, perçu comme « Seigneur » (Îshvara) de l'univers, qui demeure dans le cœur de toute créature (cf. Bhagavad Gîtâ XV, 17-18 et Mundaka Upanishad II, l, l, 2). Atteindre cet Akshara c'est réaliser l'omniscience (Gîtâ XV, 19). Ce mot désigne aussi la syllabe mystique AUM.

Page:  1 2 3 4 5 Suiv. »
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z