Vendredi 23 Juin 2017

Mis à jour le Ven. 23 Jui. 2017 à 16:25

Retour Autres auteurs Articles autres auteurs Citations – Caractère et mission de la Théosophie - Page 2

Citations – Caractère et mission de la Théosophie - Page 2

  • PDF
Index de l'article
Citations – Caractère et mission de la Théosophie
Page 2
Page 3
Page 4
Toutes les pages

La Théosophie est l'essence de toute religion et de la vérité absolue, dont une goutte seulement constitue la base de chaque croyance... Elle est, ici-bas, comme la lumière blanche du spectre solaire, et chaque religion seulement l'une des sept couleurs prismatiques. Chaque rayon de couleur, méconnaissant tous les autres et les déclarant faux avec mépris, prétend non seulement à la suprématie mais affirme être cette lumière blanche elle-même, en condamnant même ses propres nuances de teinte, du clair au foncé, comme autant d'hérésies. Cependant, de même que le soleil de la vérité se lève toujours plus haut au-dessus de l'horizon de la perception des hommes, et que chaque rayon de couleur s'estompe peu à peu jusqu'à ce qu'il soit complètement réabsorbé à son tour, l'humanité finira bien par ne plus être affligée par des polarisations artificielles, pour se trouver alors baignée dans la pure lumière solaire incolore de la vérité éternelle. Et ce sera la vraie Theosophia. ― La Clef de la Théosophie, pp. 73.

De même que le rayon de la lumière blanche est décomposé par le prisme dans les sept couleurs du spectre solaire, de même aussi le rayon de la vérité divine, en passant par le triple prisme de la nature de l'homme s'est brisé en fragments multicolores, dénommés RELIGIONS. Et comme les rayons du spectre se fondent l'un dans l'autre dans des nuances imperceptib1es de même aussi les grandes théologies qui ont paru à des degrés divers de séparation de la source primitive, ont été reliées par des schismes mineurs, des écoles et des branches poussées de l'une et de l'autre. Combinées, leur réunion représente une seule vérité éternelle ; séparées elles ne sont que les ombres de l'erreur humaine et les témoins de son imperfection. ― Isis Dévoilée, vol. 4, p. 394.

La RELIGION-SAGESSE a toujours été une et, comme elle est le dernier mot de toute connaissance humaine possible, elle a été soigneusement préservée. Elle existait depuis de longs âges avant les théosophes alexandrins, elle s'est perpétuée jusqu'à nos jours et elle survivra à toute autre religion et philosophie. ― La Clef de la Théosophie, p. 21.

Il n'y a jamais eu, et il ne peut y avoir plus d'une religion universelle ; car il ne peut y avoir qu'une vérité concernant le Divin. Elle enlace notre globe dans tous les sens, ainsi qu'une immense chaîne, dont l'extrémité supérieure, l'alpha, demeurerait invisible, émanant de la divinité, in statu abscondito avec chaque théologie primitive ; elle ne laisse aucun recoin inexploré, avant que l'autre extrémité, l'oméga retourne rejoindre le point d'où elle émane. C'est sur cette chaîne divine qu'est établie la symbologie exotérique de tous les peuples. ― Isis Dévoilée, vol. 2, p. 377.

Cette doctrine secrète renferme l'alpha et l'oméga de la Science universelle ; c'est là que se trouvent la base et la clé de toutes les connaissances anciennes et modernes ; et c'est seulement dans cette doctrine anti-philosophique que reste enfoui l'absolu dans la philosophie des obscurs problèmes de la vie et de la mort. ― Isis Dévoilée, vol. 2, p. 309.

La Doctrine Secrète était la propriété commune d'innombrables millions d'hommes nés sous des climats différents, à des époques dont l'histoire refuse de s'occuper et auxquelles les Enseignements Esotériques assignent des dates incompatibles avec les théories de la Géologie et de l'Anthropologie. La naissance et l'évolution de la Science Sacrée du Passé se perd dans la nuit des temps et même ce qui est historique — c'est-à-dire ce qui se retrouve disséminé çà et là dans l'antique littérature classique — est presque toujours attribué, par la critique moderne, à un défaut d'observation chez les anciens auteurs ou à la superstition due à l'ignorance de l'antiquité... Ce n'est qu'en mettant sous les yeux du lecteur de nombreuses preuves, tendant toutes à établir, qu'à toutes époques, quelles que fussent les conditions de civilisation et de savoir, les classes instruites de toutes les nations se firent les échos plus ou moins fidèles d'un système identique et de ses traditions fondamentales — que nous pouvons l'amener à constater que tant de courants de la même eau doivent avoir une source commune pour point de départ. ― La Doctrine Secrète, vol. 4, pp. 442-443.

La science occulte a ses traditions invariables depuis les temps préhistoriques. Elle peut se tromper dans les détails : elle ne peut jamais se rendre coupable d'une erreur dans les questions traitant de la Loi universelle, pour la raison bien simple que cette science, que la philosophie qualifie, avec raison, de divine, est née sur des plans supérieurs et a été apportée sur la terre par des Etres plus éclairés que ne le sera l'homme, même durant la septième Race de la septième Ronde. ― La Doctrine Secrète, vol. 2, p. 288.  top-iconRetour en Hauttop-icon