Dimanche 24 Septembre 2017

Mis à jour le Dim. 24 Sep. 2017 à 09:43

Retour Cœur de la Théosophie Le Soleil spirituel symbole du Soi Supérieur

Le Soleil spirituel symbole du Soi Supérieur

  • PDF
AddThis Social Bookmark Button

L’invocation du Soleil dans la Gayatri
La prière exprimée dans les vers la Gayatri (petite prière mystique de l’hindouisme) : « “Dévoile la face du Vrai Soleil”, fait appel au Soi Supérieur pour qu'il luise en nous et accomplisse son œuvre d'illumination. Ce vers révèle aussi […] que le soleil que nous voyons n'est pas le vrai soleil, et que la lumière de l'intellect n'est pas le vrai soleil de notre être moral. Nos ancêtres des temps lointains savaient comment tirer du Soleil visible les forces contenues dans le Soleil Réel. Nous l'avons momentanément oublié, parce que notre évolution […] a interposé un écran entre le Soleil et nous. »
« “Que cache maintenant un vase de Lumière d'Or”, c'est-à-dire que la lumière du Soleil Réel, le Soi Supérieur, est cachée par le sang contenu dans le vase du corps mortel. Le sang se présente sous deux aspects, dont on ne parle pas ici, l'un étant une aide à la perception, l'autre étant un obstacle. Par lui, on signifie ici les passions et les désirs, Kama, le soi personnel, la soif de vivre. C'est cela qui nous voile la vraie lumière. Tant que le désir et la personnalité resteront puissants, la lumière sera trouble, et nous prendrons les mots pour la connaissance, et la connaissance pour ce que nous souhaitons connaître et réaliser. »
V36 4« Le but de cette prière, c'est de pouvoir arriver à faire tout notre devoir, après avoir acquis la vérité, tandis que nous progressons dans notre voyage vers le Centre Sacré. Tel est notre pèlerinage, que nous devons accomplir non pas seul et égoïstement, mais avec l'humanité tout entière. Car le Centre Sacré n'est pas le ciel brahmanique d'Indra, ni le paradis chrétien égoïste, acquis sans mérite, tandis que les méritants souffrent les peines de l'enfer. C'est ce lieu où tous se réunissent, où tous ne font qu'un. C'est là, et alors, que les trois grands sons du premier mot de la prière se fondent en un seul, sans aucun son. Voilà la seule prière véritable, la seule aspiration rédemptrice. » – W.Q. Judge, article « Un commentaire sur la Gayatri », Cahier Théosophique, n°94, pp. 15-16.

Réponses à des questions
Le soleil n'a-t-il pas une grande quantité de pouvoir de vie ?

« Le soleil est la vague de vie de notre système, mais il a lui-même tous les principes que l'homme possède. Ainsi, nous recevons plus ou moins de bénéfices du soleil selon la façon dont nous pensons à lui. Nous pouvons nous asseoir au soleil et en recevoir seulement de la chaleur, mais nous pouvons recevoir de lui ses principes supérieurs ; nous pouvons prendre tout ce qui s'y trouve. Tout réside dans notre façon de penser. C'est notre façon de penser à une chose qui met les forces en mouvement. » – Robert Crosbie, Réponses aux Questions sur l’Océan de Théosophie, Ch. XVI.
Serait-il souhaitable de vivre plus près du Soleil ?V36 5
« Ce n'est une question de souhait pour aucun être ; c'est toujours une question d'affinité karmique. La loi de notre propre être nous place dans le milieu auquel nous appartenons, et du point de vue du progrès, nous ne pouvons avoir d'autre point de départ que l'endroit où nous sommes. Si cette question visait à savoir si les planètes plus rapprochées du Soleil sont habitées par des humanités plus avancées, il est indiqué que c’est le cas. » – Robert Crosbie, Réponses aux Questions sur l’Océan de Théosophie, extrait du Ch. VII.

 

top-iconRetour en Hauttop-icon